Comment bien chauffer ses logements en hiver ?

Nouvelles

Les règles entourant la gestion du chauffage peuvent demeurer floues pour un propriétaire. Voici donc un rappel des bonnes pratiques à respecter pour éviter les problèmes, tant avec votre logement qu’avec vos locataires.


Tout d’abord, et contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de date définie vous obligeant à mettre en fonction votre chauffage. Vous êtes cependant tenus de garder une température minimale de 21°C dans le logement. Ainsi, si un locataire se plaint du froid, il ne pourra pas exiger une température plus élevée. Mais ce dernier est également responsable du bon entretien de votre bien, ce qui implique de conserver une température adéquate. L’inverse pouvant entrainer moisissures, fissurages ou gel des tuyaux, vous avez le droit de déposer un recours devant la Régie du logement. Vous pourrez trouver un règlement spécifiant ce point ici.

Outre l’aspect relationnel, le chauffage est également un facteur économique important à prendre en considération. En effet, les frais associés représentent de 7 à 15% du loyer pour un chauffage au gaz naturel ou à l’électricité, et jusqu’à 25% pour le mazout. Pour diminuer votre facture, plusieurs solutions existent. Vous pouvez tout d’abord entretenir vos installations régulièrement en nettoyant les conduits d’aération, en purgeant l’air de vos radiateurs à eau, en enlevant la poussière sur les plinthes électriques et en vérifiant le bon fonctionnement de votre fournaise.

Si vous utilisez du mazout, réduisez vos frais de chauffage et bénéficiez des meilleures conditions d’approvisionnement et de service au Québec avec Simon Giguère, notre partenaire CORPIQ. En plus d’assurer un service d’urgence 24/7, ils feront en sorte de maximiser l’efficacité énergétique de vos installations, allégeant d’autant plus votre facture !  

Retour à la liste des actualités