La CORPIQ demande de maintenir l’accès aux services de la Régie du logement en région

Communiqués de presse

Préoccupée par les heures d'ouverture réduites des bureaux de la Régie du logement en région et par les longs délais avant audience, la CORPIQ demande au gouvernement du Québec d'y maintenir l'accessibilité aux services.


Rimouski, le 14 mai 2015 – Préoccupée par les heures d’ouverture réduites des bureaux de la Régie du logement en région et  par les longs délais avant audience, la CORPIQ demande au gouvernement du Québec d’y maintenir l’accessibilité aux services.

 

Faute de personnel, les horaires du bureau de Rimouski sont inconstants et comprennent des journées de fermeture. Cette situation s’observe dans d’autres régions et s’accentue avec la période des vacances estivales, au moment où les propriétaires doivent déposer de nombreuses requêtes en lien avec des déménagements, des déguerpissements et des fixations de loyer.

« Plusieurs propriétaires membres de la CORPIQ constatent cette année une détérioration de l’accessibilité des services au bureau de Rimouski. L’alternative de recourir au service téléphonique central, comme le propose la Régie du logement, ne remplace pas le service qu’on peut obtenir en personne », déplore le directeur Affaires publiques de la CORPIQ, Hans Brouillette.

Au bureau de la Régie du logement à Rimouski, où sont traités plus de 200 dossiers de non-paiement de loyer par année, le délai d’attente moyen entre le dépôt de la requête et la tenue d’une première audition atteint 2,0 mois, comparativement à 1,4 mois pour l’ensemble du Québec. Il s’agit de la troisième pire performance parmi les 24 tribunaux régionaux de l’organisme. Seuls ceux de Roberval (2,8 mois) et de Gaspé (2,3 mois) affichent des délais plus longs.

Rappelons qu’en plus des délais administratifs, il faut compter les délais légaux. Un processus complet d’expulsion pour non-paiement de loyer, par exemple, fait perdre environ quatre mois de loyer au propriétaire, voire plus si le locataire utilise les failles dans la loi pour retarder son éviction.

Par ailleurs, la CORPIQ entend suivre de près le projet-pilote d’audition en visioconférence nouvellement implanté dans le Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord, en Abitibi-Témiscamingue et en Gaspésie. Les régisseurs n’ayant plus à se rendre périodiquement dans les tribunaux régionaux, cela devrait permettre une économie budgétaire, annonçait le ministre Pierre Moreau, il y a un mois. Or, la CORPIQ s’attend en retour à ce que cette mesure ait pour effet d’améliorer les services en régions, notamment au chapitre des délais judiciaires.

Mentionnons en terminant que selon le recensement de 2011, le territoire de Rimouski compte 8400 ménages locataires.

La CORPIQ

La Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) offre des conseils en gestion et répond à plus de 60 000 appels par année.

Organisme à but non lucratif comptant 25 000 propriétaires, la CORPIQ est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et à défendre leurs intérêts. Elle est aussi la seule à être présente dans toutes les régions. Les propriétaires québécois fournissent un logement à 1,3 million de ménages locataires et possèdent, dans huit cas sur dix, un duplex ou un triplex.

 

- 30 -

Retour à la liste des actualités