La CORPIQ se réjouit des bonnes nouvelles pour les sinistrés annoncées par le gouvernement du Québec

Communiqués de presse

La CORPIQ se réjouit que son appel à l’aide lancé au nom des propriétaires de logements victimes d’inondations ait été entendu par le premier ministre, Philippe Couillard, qui vient d’annoncer la bonification des indemnités et, surtout, l’inclusion des immeubles locatifs.


Initialement, les propriétaires bailleurs étaient exclus des programmes d’indemnisation pour les motifs qu’ils ne sont pas occupants et que la location d’une maison ou de quelques logements ne constitue pas leur principale source de revenus.

Selon l’annonce faite cet après-midi, le programme « Entreprises » leur donne à eux aussi accès à l’indemnité correspondant à 75 % de leurs dommages aux biens essentiels et dont le montant maximum vient d’ailleurs d’être rehaussé de 212 278 $ qu’il était à 265 000 $. Ce programme prévoyait aussi une aide allant jusqu’à 5000 $ pour des dépenses en mesures préventives. Elle grimpe à 8000 $ et les propriétaires de logements y ont désormais droit.

« Nos demandes auprès du gouvernement du Québec et les témoignages de nos membres propriétaires de logements ont été entendus. C’est la sensibilité et le bon jugement que l’on espérait de nos élus qui se manifestent », a déclaré le directeur des affaires publiques de la CORPIQ, Hans Brouillette. « Il aurait été totalement inéquitable que des propriétaires, qui paient leurs impôts eux aussi, voient le gouvernement du Québec octroyer des indemnités à leurs voisins, mais à pas eux pour l’unique raison que la propriété est louée ».

La CORPIQ rappelle qu’il s’agissait surtout de petits propriétaires non occupants d’une maison ou d’un triplex qui ne se qualifiaient pour aucun des deux programmes d’indemnisation. Or, leur propriété constitue des économies d’une vie sur lesquelles ils comptent pour assurer leur retraite. Grâce au changement, leur immeuble pourra être réparé et y accueillir de nouveau des locataires.

« Nous saluons la rapidité du gouvernement du Québec à rectifier le tir et à mettre en place une mesure d’aide à la hauteur de cette catastrophe. C’est maintenant que les sinistrés, épuisés et inquiets, avaient besoin d’entendre cette bonne nouvelle », conclut M. Brouillette.

 

– 30 –

Retour à la liste des actualités