Québec et les villes veulent exproprier les immeubles mal entretenus

Journal Proprio

La CORPIQ a demandé au ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, de d’abord réviser à la hausse les critères de fixation de loyer avant d’octroyer aux municipalités le pouvoir d’exproprier les immeubles jugés en mauvais état par les municipalités, comme le prévoient les projets de loi 121 et 122 pour la Ville de Montréal et pour les autres municipalités, respectivement.

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux membres.

Déjà membre?

Se connecter

Vous n'êtes pas encore membre?

Adhérer maintenant

Inscrivez-vous comme visiteur afin d’obtenir un accès limité au contenu réservé aux membres.

Devenir ami de la CORPIQ
Retour à la liste des actualités