Collecte sélective obligatoire

La Communauté métropolitaine de Montréal veut rendre obligatoire d’ici 2020 la collecte sélective, incluant celle des matières organiques (bacs bruns). L’automne dernier, lors des audiences publiques de la commission chargée d’étudier le projet, la CORPIQ a expliqué que les propriétaires ne veulent pas et ne pourraient pas jouer à la police avec leurs locataires, ni payer les amendes à la place de ceux qui ne respecteraient pas les heures de collecte ou les normes de contenu des bacs et des poubelles. Sondage à l’appui, la CORPIQ a aussi soulevé d’autres problèmes, comme le manque d’espace d’entreposage des bacs, ainsi que les risques pour la salubrité des lieux dus aux odeurs et à la vermine. Cela ne signifie pas que les propriétaires sont insensibles à l’environnement, au contraire : 93 % participent personnellement à la collecte sélective.