Rétractations de jugement abusives

Lorsqu’un locataire demande la rétractation d’un jugement d’expulsion rendu contre lui pour non-paiement de loyer, cette demande ne devrait pas suspendre l’exécution de ce jugement, à moins que le locataire dépose ses loyers dus au greffe de la Régie du logement. Présentement, les locataires fautifs utilisent la demande de rétractation pour retarder indûment leur expulsion, en plus d’engorger le tribunal où ils ne daignent même pas se présenter. La CORPIQ réclame une modification de l’article 89 de la Loi sur la Régie du logement.